mercredi 22 avril 2009

Les Frères du Son Rencontrent : Navet Confit


Avec Navet Confit, on a affaire à des textes absurdes à l’occasion, un peu abstraits, empreints d’humour des fois léger, des fois un peu noirs et remplis de métaphores, mais qui font tout de même une critique sociale. Une musique sur une base pop-rock, aux influences psychédéliques, musique expérimentale, qui fait penser un peu à 4D, le grunge, Animal Collectice et Odd Nosdam, dans un malaxeur.


Une réédition de ses deux premiers EP réunis sur le même disque est sortie l'automne dernier. Une de mes pièces préférée s'y trouve : Frite, ça doit être à cause que mon met préféré c'est la poutine ! Ses deux premiers, LP1 et LP2 se trouvent sur le marché présentement, sans oublier le EP3 et EP4 qui sont disponibles en téléchargement et plein d'autres pièces ou versions inédites à partir de son site web. Prolifique ce jeune et créatif artiste !


Navet sait comment s'entourer sur scène, avec Carl-Éric Hudon à la basse et aux chants et Alexandre Champigny à la guitare, aux claviers et aux échantillons. Ces talentueux musiciens font également carrière solo respectivement. On a eu droit à une prestation énergique de ces bêtes de scène, jugez-en par vous-même en écoutant et en visionnant ces captations suivantes.


Un énorme merci à Navet Confit pour s'être prêté au jeu de notre balado des Frères du Son, volet Rencontrent, dans une section pour adultes d'un vidéoclub... Un endroit à son image, inusité et irrévérencieux, en espérant que ça été aussi bon pour lui que pour nous !


La maison de disque GSI lui fait une offre qu'il ne peut refuser, avoir sa propre étiquette nommée La Confiserie, où il assure la codirection artistique de cette nouvelle branche secondé par Carmelle Pilon. Ils signent en premier Émilie Proulx qui produit un EP : Dans Une Ville Endormie au début 2007, suivi de La Lenteur Alentour paru récemment. Il réalise aussi le plus récent album de son grand ami Carl-Éric Hudon : Ananas Bongo Love Ton Cœur Contre Le Miens, un peu plus tôt cette année.

Comme une image vaut mille mots, je me tais pour laisser place à l'entrevue et les séquences tournées pendant sa dernière prestation, à la Maison de la Culture Maisonneuve vendredi 17 avril, avant son congé de gestation du troisième album qui devrait paraître l'automne prochain.




Montages vidéo de Navet Confit en entrevue et prestation



mercredi 1 avril 2009

Les choix de Paco

Rokia Traoré nous berce de sa voix si chaude et sa guitare avec un blues/rock mélangé à la musique Malienne contemporaine sur son plus récent album Tchamantché. Nous somme loin de la musique Africaine traditionnelle, quelle musique intime, enveloppante, poignante et étonnamment ressourçante, chantée principalement en Bambara, avec 2 pièces en Français et une en Anglais, reprise de Billie Holiday. Non sans rappeler Tracy Chapman ou le grand Ali Farka Touré, jusqu’à un certain point.


Avec Carl-Éric Hudon, on a affaire à un univers musical singulier, combiné à une plume particulière et imagée. Une voix qui ressemble à celle de David Usher lorsqu’il chante tout doux, mais en version moins pop et accessible. Pour son deuxième effort (si on ne compte pas sa collaboration avec Dany Placard), il revient avec Contre Le Tien Ananas Bongo Love. Comme le titre l’indique, un album qui sort des sentiers battus dans le paysage musical Québécois. Pour les oreilles aventurières et les amateurs de Yann Perreau, Navet Confit et Le Husky.

Pacifika est un trio de Vancouver avec une chanteuse d’origine Péruvienne qui attire l’attention par un beau métissage de styles. Asunción est leur premier disque aux influences sud-Américaines, où ils allient la Pop avec le Folk-Rock, la Bossa Nova et l’électro. Un enregistrement ensoleillé, flottant et exotique, fait avec une touche de spiritualité. Arrangé et réalisé avec brio, ce qui en fait une mixture rafraichissante et efficace.


Le duo frère/sœur Australien; Angus & Julia Stone arrive avec l’album A Book Like This, au son Indie aux accents Folk. On entend guitare acoustique, harmonica, accordéon, xylophone, piano, violon/violoncelle, se marier à leurs beaux jeux vocaux et même un chœur d’enfant ! Elle avec une voix cassée qui fait penser à celle de Björk ou de l’une des sœurs du groupe CocoRosie et lui qui rappelle Xavier Rudd sous sédatifs, mais d’un ton sincère, empreint de sensibilité, voire vulnérable. Des arrangements riches (en sons et en émotions), mais dosés et bien réalisés donnent une bonne écoute.

Thievery Corporation, ce duo de DJ comparé à The Herbalizer et Nightmares on Wax, métisse Dub, musique du monde et Jazz pour donner un résultat électro downtempo, à la façon musique lounge. Versions, est une collection de remixes pour d’autres artistes, tels que Bebel Gilberto, Nouvelle Vague, Émilie Simon et même The Doors. Leur plus récent album : Radio Retaliation, est paru à l’automne 2008.



Célèbre depuis la pièce thème pour la série Six Feet Under, Thomas Newman était en nomination aux Oscars pour la trame sonore du film Wall-E. Revolutionary Road, est l’une de ses excellentes créations principalement au piano et ces arrangements de violons qui ajoutent énormément à l’ambiance dramatique, tout en subtilités. Une œuvre qui ne peut faire autrement qu’interpeller.