lundi 31 août 2009

Les Frères du Son Émission Spréciale FME


Pour cette émission spéciale sur le Festival de Musique Émergente en Abitibi-Témiscamingue, on a décidés de vous faire entendre quelques pièces des artistes qui y participent, puisqu’on y va pour vous rapporter un paquet d’entrevues avec des artistes sur lesquels on capote !

Un des artistes qu’on va recevoir est un talentueux compositeur, un poète des temps modernes qui a 3 albums à son actif, dont Kiki BBQ, suivit du Facteur Vent et son dernier : Moongrill, enregistré en studio devant public cette année. On va entrer dans le monde imagé de Martin Léon et ça promet d’être très intéressant ! Entre 2 engagements et tandis qu’il s sont au pays, eux qui remportent un succès international, c’est avec une grande excitation qu’on a la chance de parler à Malajube, groupe phare de la scène émergente s’il en est un! On va aussi s’entretenir avec une talentueuse jeune femme qui s’est fait connaitre en partageant la scène avec Ariane Moffatt et qui a su bien s’entourer au fil du temps et de ses collaborations, si on est chanceux, on va avoir la chance de l’attraper après son show avec Patrick Watson pour une couple de questions.


On y va en musique sans plus tarder avec Sur Tes Seins une des ses pièces qui démontre le côté existentiel et la profondeur de l’écriture de Martin Léon, tirée de son plus récent album Moongrill pour vous donner une idée de sa vibe en spectacle! Pour Malajube, on vous a choisie leur pièce Les Callemboles, qui représente assez fidèlement l’étendue de leur univers sonore. On termine le bloc avec Marie-Pierre Arthur et la magnifique pièce : Le Vent M’Appelle Par Mon Prénom, écrite par Louis-Jean Cormier de Karkwa, pour lesquels elle a prêté sa voix sur quelques pièces de leur dernier album : Le Volume Du Vent et avec qui elle a travaillé pour réaliser son premier album éponyme. Cette pièce là on l’a retenue pour la richesse de la poésie et surtout pour montrer à quel point leurs voix se marient bien !


Bonne Écoute !

On change la dynamique avec un peu d’électro pour montrer qu’on aime pas qu’un seul genre de musique. On va profiter des Picniks Électroniks pour bouncer sur les sets de Poirier et sur du Dubstep sans devoir payer un billet vers l’Angleterre, avec une formation de Québec composé de Millimetrik et Maxime Robin et j’ai nommé, Pax Kingz, que nous somme pas peu fiers de recevoir et surtout d’entendre et de voir ces 2 gars là à l’oeuvre. Pour conclure de manière féroce et tout aussi énergique avec Cougarettes, tout frais sortis de leur premier show et de MEG où ils ont fait littéralement fureur avec leur sonorité rock-électro-trash- 8-bit-industielle des prestation très charismatiques qu’il faut vraiment voir pour être mieux en mesure d’apprécier à sa juste valeur !



On vous sert du Poirer à l’époque où Ghislain était encore dans son nom avec Hit & Red de son disque No Ground Under, étant donné que Pax Kingz est pratiquement introuvable, on vous spin du Millimetrik avec sa composition Extrapoler le Passé du CD Deeper Transmissions pour finir ce blitz électro avec Cougarettes et un mixtape de leur premier maxi Milk Fangz !


On vous présente aussi notre côté folk, ici les pièces qu’ils composent sont si bonnes qu’en choisir juste une est déchirant, on a failli se battre pour savoir qu’elle on allait vous mettre à l’antenne! Un artiste pour qui bien des gens ont un immense respect et avec raison, et qui a accepté à participer à notre petite émission malgré son horaire chargée. La prochaine pièce qu’on vous fait entendre est de nul autre que Patrick Watson et sa bande. Il partage la scène avec Martine Groulx alias Camaromance et pour laquelle il a réalisé son deuxième album Different Paths, avec ses airs folks à la sauce sud-américaine. On va jaser avec elle de l’industrie musicale, puisqu’elle est pas mal impliquée à ce niveau là, mais surtout de musique. Pour s’enchainer dans un autre issue d’artistes de plein de groupes qu’on aime connaitre, soit Le husky, Mille Monarques, The Stills et L’Indice avec la formation Feathership.

On vous fait tourner la pièce Big Bird In A Small Cage de Patrick Watson du dernier album Wooden Arms, suit Camaromance avec la pièce Promises et finalement, la pièce How Love Is Carved aux airs folk bluesé suddiste mélancolique à la sauce Calexico et Iron & Wine du groupe Feathership.

On change encore de registre, juste pour dire à quel point un peut entendre des choses différentes et surtout très bonne à cette édition de FME ! Un set éclectique pourquoi pas, avec Clues, le band qui a susciter tout un buzz dans la scène underground un peu plus tôt cette année. Ce son qui se reconnait parmi tant d’autres qui nous vient de Constellation, la maison de disque phare quand il est temps de parler de musique rafraichissante. Le Nombre suit avec son rock garage caféïné, qui n’a jamais été plus pop et accessible qu’avec leur plus récente parution et pour terminer en beauté avec la formation all-star du rap Québécois, Movèzerbe.


On vous fait jouer Clues, avec leur son inspiré et la très entraînante Approach the Trone, puis Le Nombre nous fait leur numéro avec la toune Ton Visage Sale sur laquelle ils nous montrent qu’ils sont capable faire du rock un peu plus tranquille sur Vile et Fantastique, mais toujours aussi sale et efficace. On termine avec Movèzerbe qui nous offrent La Lune de leur album Dendrophile, une des pièces où ils nous prouvent qu’ils font du Hip-Hop recherché, diversifié et intelligent.

Ne manquez surtout pas notre couverture médiatique, les entrevues seront diffusées au fur et à mesure au www.lesfreresduson.com et sur La Bouche Croche, le blogue officiel du FME. La programmation de cette année est l'une des meilleures jusqu’à maintenant et on est fiers d’y participer. On a hâte de vous montrer nos photos et vidéo des rencontres qu'on a la chance de faire pour vous... À bientôt !

vendredi 28 août 2009

La parution de la semaine - 11 août '09

Oiseaux sauvages, tambours de paix et le serpent !

Cette formation en provenance de Suède ne m'a pas apportée ce que j'aurais pensé de l'ambiance Scandinave, elle a plutôt réussie à agréablement me surprendre. Ça secoue, rentre dans le corps, nous réconforte et nous donne des claques sur la gueule en alternance. Une musique éclatée, très théâtrale, viscérale, servie avec énormément de conviction et une bonne dose de caractère.



Une attitude décidemment rock, j'en suis resté étonné par la quantité d'énergie dégagée de Wilbirds & Peacedrums sur The Snake, plus récent album du duo musical et affectif. Une combinaison du mordant vocal comparable à PJ Harvey vient initialement en tête, avec des structures imprévisibles et un peu décousues des Fiery Furnaces et le psychédélisme à la Animal Collective ! Imprévisible mais toujours de bon goût, quitte à se laisser apprivoiser par cette sonorité et s'acclimater à autant d'intensité ! 9/10

Vidéo tirée de l'album : The Snake


jeudi 27 août 2009

Découverte à souligner


L'éclosion de mélanges avec l'anatomie du vide


Marie Jorge est multi-instrumentiste, chanteuse aux cordes vocales à la fois puissantes et très douces de la région de Québec qui produit de la musique très profonde et inspirée. À la base membre de la formation rock expérimentale Placid Surge, tout aussi originaire de la capitale, pour laquelle elle prête sa voix et ses talents aux claviers et nappes sonores électroniques. Bien normal, puisque l’autre principal protagoniste du groupe est son complice de longue date, David Gendron, avec lequel elle réalise un de ses rêves en 2003 en mettant sur pied leur studio nommé Midaltern. En 2006, elle réalise son premier album sur l’étiquette Fuzzy Frog, Shades of a Vast Moment avec le pseudonyme Void’s Anatomy.











Un enregistrement extrêmement bien réalisé, aux sonorités aériennes et tout en reliefs. Des arrangements tout en subtilités, en parfaite symbiose entre l’organique et le synthétique, une œuvre touchante et remplie d’émotions. Elle nous revient en 2007 avec Outbreak Blends, un disque de remixes, remplis de collaborations incroyables de part et d’autres du globe. De l’Islande via Stafrænn Hákon, par la France pour Kidedo et Angle, l’Angleterre avec Yellow6, en passant par le Québec avec Millimetrik. Deux albums à entendre absolument !

mercredi 26 août 2009

L'or bleu qui titille

Petit avant goût du court métrage portant sur notre plus grande richesse ainsi que sur la nature de l'être humain. Un film d'Olivier Cloutier Lainesse, avec la participation d'Alexandre Gagnon, Mathieu Leblanc, Martin Sigouin et moi-même à la sono.


Mettant en vedette : Mathieu Jutra, Isabelle Tremblay, Mathieu Coulombre, Christian Morin et Marc-Antoine Giroux. De talentueux et dévoués acteurs qui se sont donnés corps et âmes le temps de dire action !


l'Or Bleu, disponible dès le mois d'octobre sur DVD

mardi 25 août 2009

Parution de la semaine - 4 Août 2009


L'homme aux herbes et ses sessions de groupe

Le tout dernier de ce collectif Anglais qu’est The Herbaliser se fait funky à fond, une chose est sûre, ça groove fort en version band. Avec la toute dernière mouture : Session 1 & 2, on a affaire à un disque généreusement garnis, surtout en version limitée double. Un album qui déménage et ce, sans l’ajout de vocal. De l’instrumental à son meilleur qui est assuré de mettre une ambiance agréable et de nous rendre de bonne humeur peut importe le moment et l’endroit où il écouté !


Déjà que j’étais un de leurs adeptes, mais cet enregistrement là est vraiment puissant, les gars savent ce qu’ils font et aiment bien nous le démontrer une fois de plus ! Riche en instrumentation, on peut y entendre du vibraphone, des guitares waa-waa, des claviers, entres les échantillonnages et scratches qui créent des nappes sonores plus efficaces que jamais. Les cuivres y sont omniprésents et peuvent même se faire menaçants par moments. On se croirait dans un film des années ’70, mais avec des touches de jazz contemporain mixées en parfaite symbiose avec une bonne dose d’électro et hip-hop comme ils le font si bien ! Par moments, les beats se font un peu plus langoureux, mais toujours avec cet aspect rétro aux touches R N’B. ! 9/10

Entrevue avec Olie Teeba

THE HERBALISER INTERVIEW from ZNAKI.FM on Vimeo.

lundi 24 août 2009

Parution de la semaine - 28 Juillet 2009

Les Fournaises Enflammées s'en vont !

The Fiery Furnaces font penser à une version déjantée des White Stripes, avec les tournures de phrases inattendues à la Nellie McKay et la théâtralité semblable à celle de Regina Spektor, avant qu’elle devienne une vendue, avec son plus récent album qui se veut un peu trop commercial à mon goût. La formation tourne principalement autour du duo frère et sœur de l’Illinois où ils nous reviennent avec un septième opus depuis 2003, preuve de la productivité et de la créativité de ces deux cerveaux.


I'm Going Away est un effort aux accents Folk-Rock-Garage-blues, toujours aussi rafraichissant, imprévisible et sans compromis ! Le meilleur depuis leurs premiers albums à mon avis, même s’il faudra bien plus qu’une écoute distraite pour s’en convaincre. Je vous avertis, on ne sait pas trop quoi en penser au départ, même en connaissant leurs albums antécédents et c’est très bien ainsi. C’est un disque avec lequel on gagne à être patient, puisqu’il faut s’entrainer l’oreille avant d’être en mesure d’apprécier pleinement une sonorité pareille, mais le jeu en vaut amplement la peine ! Une musique positive, énergique, de la pop intelligente comme il s’en fait trop peu, sans être trop hermétique, ni tomber dans le piège de la facilité ou de la naïveté pour autant, équilibrée finalement… Laissez ces charmants personnages vous surprendre ! 8/10


dimanche 23 août 2009

Rencontre du troisième type !


Dernièrement, Les Frères du Son ont eu le plaisir de recevoir LE grand frère sonore, une référence dans le domaine des découvertes musicales et un animateur pour lequel j’ai un énorme respect, nul autre que Claude Rajotte. Le gourou du micro a eu la gentillesse de nous recevoir dans sa tanière pour nous accorder une entrevue qu’on vous offre en deux parties à notre volet vidéo des Frères du Son Rencontrent et dans son intégralité pour la balladodifusion un peu plus bas.



Trois quart d'heure de pur bonheur en excellente compagnie, agrémentées de 3 pièces de son cru, soit : la formation Yppah avec la pièce Gumball Machine Weekend, suivie de Riz MC, Sway & Plan B avec la pièce Shifty remixée par Sukh Knight pour se terminer avec Qemists et la très énergique On the Run !











Notre entretient avec ce modèle à mes yeux, nous a démontré qu’il est bien plus qu’un grand connaisseur en matière de musique éclectique. L’homme qui se cache derrière le micro nous a dévoilé son cheminement, sa vision sur le monde musical et un aperçu des coulisses du métier d’animateur et des médias. On constate rapidement qu’on a affaire à une personne très intelligente, intègre, accueillante et dotée d'un bon sens de l'humour, loin d'en douter, mais c'est venu le confirmer !


On vous invite à y jeter un coup d'œil, puisqu’à mon avis, on a immortalisée une formidable expérience, fort enrichissante à mes yeux, remplie de réponses les plus pertinentes les unes que les autres. Merci encore Claude, ce fût un véritable délice !



Bonne écoute !

vendredi 7 août 2009

Ben Affleck part en Afrique ?!


Le Jeudi 6 août, par une douce soirée d’été qui commence enfin et qui tire ironiquement déjà à sa fin, avait lieue une représentation mémorable dans le cadre des Francofolies au théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. La rencontre de deux continents, ondes de chocs de plaques tectoniques qui se fracassent et les dégâts échéants en moins !

Belà Fleck, ce joueur de banjo par excellence de New-York et le Malien Toumani Diabaté, grand maître incontesté du Kora issue de la 71ième génération de musiciens, ont unis leurs forces pour une prestation hors du commun. Ces deux virtuoses se sont donnés à cœur joie à se lancer la pareille. Ils ont su démontrer les parallèles entre la musique Africaine et le folk-roots Américain. Parfois en parfaite symbiose, sinon à sembler faire deux styles complètement différents, soit le bluegrass qui rencontre les traditions musicales du Mali, pour mieux se retrouver à se compléter à merveille.


Cette collaboration a pris naissance lors de l’enregistrement de la trame sonore pour le film indépendant : Throw Down Your Heart, documentaire de Fleck ayant pour sujet les origines du banjo. Ce dernier entouré des ses instruments fétiches, dont un modèle confectionné par un luthier Malien aux tonalités particulièrement graves (qui est non sans rappeler les guitares de la formation Tinariwen) et Diabaté, avec ce que je pourrais décrire étant la harpe Africaine (qui rappelle les sonorités Asiatiques dans les aigues et la guitare dans les basses), ont démontrés une solide complicité et toute leur versatilité. Il est apparent que ces musiciens se portent un grand respect et s’admirent mutuellement et que dire de ces compositions introspectives, particulièrement celles de Diabaté, sinon qu’elles sont très propices à la méditation.



Sur une scène épurée avec un éclairage sobre mais efficace, ils nous ont servis un spectacle parsemé d’humour et de solos enflammés de parts et d’autres, dont un style inusité de jouer uniquement avec les clés d’accordement de la part de Fleck au retour de l’entracte. Malgré le peu d’instrumentation du duo, nous n’avons jamais eu l’impression d’un manque ou d’un vide sonore, bien au contraire et pour cause avec de tels musiciens ! Je me suis plutôt complètement laissé transporter dans un autre monde, moi qui ne décroche que trop difficilement, grâce à leur univers instrumental imagé, profond, voire même un peu spirituel. Une expérience que je peux décrire étant un véritable ressourcement !


jeudi 6 août 2009

Les Frères du Son - Épisode Août '09


Pour notre émission du mois d'août, on vous fait tourner un tas de bonnes choses ! Cette fois, on entend des pièces de : Lali Puna, Greetings From Tuskan et Bike For Three! qui forment un bloc électro très stimulant.


C'est suivis d'une nouvelle étiquette de chez-nous qui possède dans ses rangs des artistes très créatifs : Bataille Music avec Dr.Breath, Elapse-O et Martin Messier qui sera de passage aux Escales Improbables qui se déroulent du 11 au 13 septembre aux Quais du Vieux Port. Un événement artistique multi-disciplinaire à ne pas manquer !


Sans oublier d'excellentes pièces de la formation Telefon Tel Aviv, Blockhead et Explosions in the Sky. Que de la musique qu'on aime vous faire découvrir ou redécouvrir pour notre bon plaisir !


Bonne Écoute !