samedi 24 juillet 2010

Parution de la semaine - 13 Juillet 2010


De la musique à se faire couper l'herbe sous les pieds !

Grasscut, est un duo Britannique formé par Andrew Phillips et Marcus O’Dair. Le premier compose pour le projet et a gagné plusieurs prix pour ses productions de trames sonores pour de nombreux films et documentaires, il joue du clavier, de la guitare, chante, il est également membre de la formation One Giant Leap. Le second est aux synthés, à la contrebasse, au stylophone, au mégaphone et au mini-piano. Tous deux sont des bêtes de scène et jouent en se faisant face, de biais à l'auditoire, ils on fait des spectacles avec Wilbirds & Peacedrums et participé à plusieurs festivals de musique principalement en Europe, dont le Great Escape Festival.


1 Inch / 1/2 Mile, le premier album de Grasscut, est un voyage dans l'espace (l'ouest de l'Angleterre, Brighton plus précisément) et dans le temps (des années '20 jusqu'aujourd'hui). Avec l'aide et en compagnie d’un quatuor à cordes virtuel, d’un vieux clavier Casio et un arsenal varié d'échantillonnages, dont un ténor des années '20 sur la pièce The Tin Man, un poète du règne victorien pour la pièce In Her Pride, une vieille commère accompagnée des chœurs de l’église Saint-Hélier sur Muppet, une femme se remémorant les rationnements d’après-guerre sur la composition 1946, font parti des moments fort du disque, pour ne nommer que ceux-ci.

Dans la musique que crée Grasscut, on peut déceler des influences de Brian Eno, Kraftwerk, Brian Wilson et Robert Wyatt, entres autres. Après une longue attente pour ce projet qui semblait plus que prometteur, voilà enfin que l'étiquette Ninja Tune sort un peu de sa zone de confort pour nous présenter du sang neuf et un son tout frais. Est-ce un vent de renouveau qui souffle sur la compagnie de disque qui célèbre ses 20 ans cette année ? C'est à souhaiter et tout porte à croire que c'est ce qui semble arriver !



Le clip pour la pièce The Door In The Wall du duo Grasscut

samedi 3 juillet 2010

Parution de la semaine - 15 Juin 2010


C'est vrai qu'il n'y a rien d'autre comme Lorn... Ou presque !

Le style de musique que fait Lorn est quelque part entre Ratatat, avec des sons un peu moins froids et synthétiques, Alias pour ses gros beats sales et Prefuse 73 en version moins syncopée. Derrière le pseudonyme se cache un jeune homme de 23 ans de l'Illinois, signé sur Brainfeeder, l'étiquette fondée par Flying Lotus et qui produit de la musique avantageusement comparable à ce dernier.


Sur son album Nothing Else, on a une musique nocturne aux ambiances un peu sombres avec des éléments classique, ce qui lui donne un ton cinématographique où on pourrait croire entendre une trame sonore d’un jeu vidéo. Lorn crée des pièces de style IDM mélangé à du Hip-Hop instrumental magnifiquement construites et qui donnent l’envie de bouger à coup sûr. Des assemblages sonores texturés, complexes et multidimensionnels, avec des grosses basses bien grasses, des rythmes entraînants et une réalisation très efficace. Lorn ne s’éternise pas sur la durée des compositions sur Nothing Else, avec une moyenne de 3 minutes par pièce, de manière que l’album se termine et on en redemande encore !

Teaser de l'album Nothing Else de Lorn