samedi 25 juillet 2015

Parutions & Prestations – 26 juillet @ 1er août 2015



Pendant l'été, et c'est normal, on retrouve un peu moins de nouveautés musicales à se mettre sous la dent, mais avec l'enchaînement de festivals, il en est tout autre au niveau des shows à voir. Voici alors cette courte chronique sur les propositions de la semaine en ce beau milieu de saison !


 

Bullion – Rooster (Deek Records)

Sa variation de hip-hop instrumental est similaire à ce que produisent Samiyam, devonwho, Paul White, Lukid et FaltyDL.


 

 

Camera Shy (Run for Cover)

Un trio qui fait une forme de dreampop aux tendances lo-fi qui ressemble à la musique de Gilrpool, Alvvays,  Joanna Gruesome & No Joy.


 

CFCF - Radiance And Submission (Driftless Recordings)

Le producteur montréalais revient avec son premier album depuis Outside paru en 2013 avec sa recette qui allie des ambiances chillwave, électroclash aux structures donwtempo légèrement ambiantes. On le compare à Teengirl Fantasy, Korallreven, Memory Cassette et Nite Jewel.


 

Erdbeerschnitzel – Attendants (Rote Liebe)

Ce producteur verse dans la techno-minimaliste aux penchants house et glitch qui rappelle SCNTST, Prince of Denmark, Tessela & Eomac.


 

 

EZ3KIEL – Lux (Simone records)

Ce projet français mélange autant d’éléments dub, que trip-hop avec une approche électro-expérimentale. On pense à Chapelier Fou, Degiheugi, Depth Affect et Rone.


 

 

Mocky – Key Change (Heavy Sheet)

Ce producteur canadien fait une sorte d’électro-jazz à l’approche hip-hop que l’on compare autant à Gonzales qu’à Console, Joakim et DJ Koze.


 

 

PRESTATIONS À NE PAS MANQUER


Cette semaine, nous sommes loin d'être en manque de manquer de raisons pour sortir et aller voir de bonnes performances...Avec le festival MEG qui termine puis Osheaga et sa pléthore d'artistes qui arrivent en ville, les spectacles dignes d'attention ne manquent pas. En voici une courte sélection qui se font un peu plus hors sentiers que ceux généralement proposés. Cliquez sur les dates en bleu afin d’atterrir directement sur les pages des événements pour vous faciliter la vie et bons divertissements !

 

Dimanche 26 juillet Festival Orientalys

Franky Selector 
@ Quai Jacques-Cartier : 21h30 Gratuit


 



Lundi 27 juillet

Laura Marling
@ Café Campus : 20h


 


Jeudi 30 juillet - Lancement de l'album Steps

Pat Jordache, Vesuvio Solo, Forever & Paula 
@ Ritz P.D.B : 21h


 


Jeudi 30 juillet - Osheaga Pré-Party

SeoulDiana
@ Théâtre Fairmount : 21h


 


Jeudi 30 juillet - Festival MEG

Das Mortal, PaupièreLe Couleur 
@ Divan Orange : 22h


 

 

Vendredi 31 juillet

InterpolCosmicide 
@ Métropolis : 22h


 

 

Vendredi 31 juillet - Osheaga After-Party

CRiSango 
@ Newspeak : 22h


 

 

Samedi 1er Août - Osheaga After-Party

The Posterz @ Centre PHI : 23h55


Fidèle à la tradition, c'est un rendez-vous sur la page facebook et twitter pour encore plus de découvertes musicales avec les Sons du Jour qui reviennent de manière plus ponctuelle dès les premiers jours d'août après une courte relâche estivale. À la semaine prochaine pour une autre chronique sur les nouveautés musicales aussi inspirée que vous l'attendez !

samedi 18 juillet 2015

Parutions & Prestations – 19 @ 25 juillet 2015


Malgré l'été, la chaleur, les vacances et les plaisirs de saison, les sorties d'albums ne prennent pas relâche pour autant. En voici la preuve avec cette sélection musicale éclectique fraichement parue et le choix d'événements diversifié que vous offre cette chronique hebdomadaire. Intimement convaincu que vous allez y trouver de petites perles, même si l'éventail est un peu plus restreint qu'à la coutume !


 

Alessandro Cortini - Risveglio (Hospital Productions)

L’ex-claviériste de Nine Inch Nails récidive avec ce nouvel opus ambiant-expérimental qui se rapproche de ce que font Dalhous, Sd Laika, Hiss Tracts et Function avec Vatican Shadow.


 

 

 

Alexandre Francisco Diaphra – Diaphra's Blackbook of the Beats (Mental Groove LTD)

Cet artiste bissau-guinéen‎ mélange les influences jazz aux rythmes ouest-africains avec une approche lyrique qui emprunte aux hip-hop. Un véritable pictogramme auditif contemporain qui sort de loin des sentiers battus.


 

 

 

Coffin Dancer - Pax Romana (Denovali)

Ce méconnu ensemble donne dans le genre post-rock, un peu hardcore avant-gardiste. On pense aux groupes Vancouver, Of Legend, Low Sky et The River Runs Black.


 

 

 

Conrad Schnitzler / Pyrolater – Con-Struct (Bureau B)

Feu Conrad Schnitzler (1937-2011), était l’un des compositeurs et artistes conceptuels les plus importants d’Allemagne pour la musique électronique avant-gardiste. Jumelé à la musique techno-minimaliste exploratoire de Pyrolater, cet album se veut un hommage au parrain de la musique techno berlinoise et une conversation musicale entre ces deux artistes.


 

 

 

Lau Nau - Hem. Nagonstans (Fonal)

Cette finlandaise fait un folk-psychédélique qui ressemble à Tiny Vipers, Six Organs of Admittance, Castanets et Grouper.


 

 

 

Lone - Lemurian (R&S Records)

On remonte dans le temps avec cette réédition du premier album de l'artiste avec son approche à la musique électronique que l’on pourrait étiqueter IDM, autant qu’ambiant que hip-hop instrumental, ce producteur de Nottigham (UK) a une sonorité comparable à Machinedrum, Rustie, Letherette et Dorian Concept.


 

 

 

Loop - Array 1 (ATP Recordings)

Cette formation rock-exploratoire à l’approche psychédélique qui tend vers le noise fait penser à Lemurians, The Oscillation, The Brian Jonestown Massacre et à Moon Duo pour leur côtés aussi abrasifs qu’audacieux.


 

 

 

Merzbow – Wildwood (Dirter Promotions)

Le légendaire projet électro-expérimental, à l’approche noise, qui emprunte à l’industriel de ce nippon refait surface avec une parution solo. Semblable à ce que font Boris, Prurient et Sunn O))).


 

 

 

Misanthrop - I Need More (Blackout Music)

Cet allemand fait une sorte de drum and bass qui n’est pas tellement loin de ce que font The Upbeats, Noisia, Spor et Phace.


 


 

Qluster – Tasten (Bureau B)

Une sorte de néo-classique, ambiant-exploratoire, qui rappelle la collaboration entre Klaus Schulze et Günter Schickert, ou Stygian Stride.


 



Vinyl Williams – Into (Company Records)

Cet artiste produit une sorte de shoegaze un peu lo-fi similaire à Doldrums, Echo Lake et Tamaryn.


 

 

 

XXXY - Regrets (Rinse)

Une variation de dubstep, minimaliste et funky, de la part de ce producteur de Manchester qui ressemble à Scuba, Pariah, Pearson Sound et Floating Points.




 

PRESTATIONS À NE PAS MANQUER

 

http://www.megmontreal.com/fr/

La ronde des festivals se poursuit encore une fois cette semaine avec le déroulement du MEG et sa programmation palpitante qui se déroule à travers différents établissements de la métropole. Sa brochette d'artiste garnie en talent donne envie de sortir à Montréal (au lieu de sortir de Montréal) en ces chaudes soirées d'été. Voici quelques propositions qui vous convaincront sans trop de peine !

 

Dimanche 19 juillet – Piknic Electronik

Iron Galaxy, Tiger & Woods, Sexlife & Riddim Wise
@ Parc Jean-Drapeau : 14h


 

 

 

Lundi 20 juillet

Anna Webber Quartet
@ Café Résonance : 21h


 

 

 

Lundi 20 juillet – Festival Juste Pour Rire

Wyclef Jean
@ Place des Festivals : 21h Gratuit


 

 

 

Mardi 21 juillet

Dylan Perron & Élixir de Gumbo
@ Église Sainte-Cécile : 19h


 

 

 

Mardi 21 juillet - Festival Just For Laughs

Weird Al Yankovic
@ Place des Festivals : 21h Gratuit


 

 

 

Mercredi 22 juillet

DJ Brace, Morbin & DJ Manzo
@ Divan Orange : 21h30


 

 

 

Jeudi 23 juillet

Dawn of Midi
@ La Vitrola : 20h30


 

 

 

Jeudi 23 juillet – Festival MEG

Doldrums, Dear Criminals & Secret Secret Girl
@ La Sala Rossa : 21h30


 

 

 

Vendredi 24 juillet - Festival MEG

Human Human, About:, Fragile Feet & Syzzors
@ Divan Orange : 22h



 

 

 

Samedi 25 juillet - Sur le Toit d'UBISOFT

Groenland & Safia Nolin
@ Terasse UBISOFT : 18h



 

 

 

Samedi 25 juillet - Festival MEG

Ragers, Wasiu & Yes McCan
@ Divan Orange : 22h



C'est sur cette note que s'achève ce tour d'horizon des nouveautés musicales. D'ici notre prochain rendez-vous, visitez la page facebook et twitter afin de faire encore plus de découvertes au quotidien par le biais des Sons du Jour, publiés moins régulièrement en raison de mes propres vacances et de l'ardent désir de profiter des températures clémentes de la saison estivale, en espérant que vous en faites autant !

jeudi 9 juillet 2015

Parutions & Prestations – 12 @ 18 juillet 2015


L'été est à son plus fort, mais la sortie de nouveaux albums ne font pas relâche pour autant, alors voilà pourquoi cet article persiste et signe. Malgré un léger relent de l'offre, les choix intéressants sont ici énumérés pour le plaisir de découvrir de nouvelles sonorités. En souhaitant que vous puissiez trouver des sons qui résonnent en vous !
En provenance de la Nouvelle-Orléans, la formation jazz-funk aux touches psychédéliques revient en force avec une sonorité qui se retrouve quelque part entre Trombone Shorty, Garage a Trois et Medeski, Martin & Wood.


L’un des instigateurs de ce que l’on considère aujourd’hui comme du glitch-hop revient avec un album multidimensionnel et tout en profondeur avec con alliage d’électronica et de hip-hop. Le producteur espagnol est comparé à Flying Lotus, Odd Nosdam, DJ Shadow et Kid Koala.



C’est un grand retour pour le binôme new-yorkais qui superpose les échantillons de guitares et la musique électronique instrumentale. Toujours aussi dansante et funky à souhait, la formule fait penser à Justice, RJD2, M83 et Pretty Lights passés au malaxeur.
Ce producteur de Los Angeles fait une variation du hip-hop instrumental aux élans d’électronica expérimental proche de ce que font Lapalux, Nosaj Thing, Shigeto et Samiyam.



La formation américaine verse dans le rock-psychédélique qui ressemble étrangement à The Flaming Lips, Grizzly Bear, Yeasayer et Melody’s Echo Chamber.




Le duo de Los Angeles fait une sorte d’électro-pop bien ficelé qui rappelle Feist, Tahiti 80, Camera Obscura et Au Revoir Simone.



Le big-beat est mort, vive le big-beat ! Le dynamique duo britannique modernise quelque peu sa recette techno-dance en y ajoutant quelques nouveaux éléments, tout en demeurant essentiellement fidèle à l’originale. Bien sûr, on pense à Fatboy Slim, The Crystal Method, Orbital et The Prodigy.



Ce producteur du sud de l’Angleterre conçoit une variation downtempo aux influences dubstep en version beaucoup plus raffiné que l’archétype du genre. Martyn, Jacques Greene, Falty DL et Snow Ghosts viennent en tête.




PRESTATIONS À NE PAS MANQUER





Malgré que les vacances commencent à se faire sentir, les événements intéressants ne se font pas moins nombreux pour autant, en voici la preuve avec ces propositions de concerts. Cliquez sur les dates en bleu afin d'aller directement sur les pages des spectacles pour encore plus de facilité pour planifier vos sorties !


Dimanche 12 juillet – Nuits d’Afrique

Ondatropica
@ Théâtre Fairmount : 21h




Lundi 13 juillet

Sticky Fingers avec Clay & Friends
@ Quai Des Brumes : 21h30




Mardi 14 juillet

Kawehi
@ Divan Orange : 21h30




Mercredi 15 juillet

Primus
@ Métropolis : 20h




Jeudi 16 juillet

Rod Le Stod
@ Parc Molson : 19h




Vendredi 17 juillet - Nuits d'Afrique

Antibalas
@ Scène Loto-Québec (Place des Festivals) : 21h30 Gratuit




Samedi 18 juillet

Thierry Bruyère @ Le Labo : 20h



Nous voici déjà à la fin de ce topo des actualités musicales pour cette semaine, en souhaitant que vous ayez aimé. En attendant la prochaine chronique, visitez la page facebook et twitter pour faire encore davantage de découvertes musicales au quotidien à travers les Sons du Jour publiés de manière quotidienne, malgré une petite pause bien méritée pour la semaine qui vient. Profitez bien de la saison estivale pour vous ressourcer, la vie passe si rapidement, il serait un peu con de faire autrement !

samedi 4 juillet 2015

Parutions & Prestations – 5 @ 11 juillet 2015


La chronique sur les sorties d'albums et des propositions de spectacles contient une sélection des plus inspirantes. Ces sonorités recherchées font vibrer par leur originalité et accompagnent les plus beaux moments que la saison estivale suggère, alors bonnes découvertes !

 


Atom™ - HD+ (Raster-Noton)

Cet album est une édition DVD de donnés, un document visuel qui comprend la version originale de l'oeuvre de l'artiste allemand, agrémenté par ses visuels de scène, en plus du maxi de remixes Riding The Void et quelques B-Sides. On pense à Arnaud Rebotini, Kangding Ray, Oval et Emptyset, donc une variante électro-ambiante-expérimentale.


 


Anneli Drecker - Rocks & Straws (Rune Grammofon)

L'artiste norvégienne débarque avec une atmosphère à la fois douce et expérimentale, un amalgame d'influences diversifiées sont au menu. Une sorte de pop-atmosphérique scandinave qui fait passer par toute une gamme d'émotions. On pense à Royksopp (avec qui elle a collaboré dans le passé), Bernhoft et Karin Park.



 

 

 

Citizenn - Human Interface (Crosstown Rebels)

Une approche à la musique électronique qui ressemble à celle de Nozinja, Time Wharp, Nocturnal Sunshine et Vinyl Williams.






Craig Safan – Rough Magic (Perseverance Records)

Ce compositeur californien a produit plusieurs trames sonores de films et séries télé dont Cheers et Nightmare On Elm Street 4. Sur ce plus récent projet, il conçoit des fresques contemporaines instrumentales et grandioses au niveau de l'orchestration. Similaire à ce que font John CarpenterAlan Silvestri,  John Williams et feu Micheal Kamen


Le binôme français revient avec sa touche électro singulière qui allie autant d’éléments drone, noise, la musique concrete, l’électropop, chiptune, synthwave, and electro. Les sonorités entendues rappellent Depeche Mode, OMD, Jean Michel Jarre, Kraftwerk et Tangerine Dream.
La formation au nom que l'on prononce Detective, fait une variante de post-punk similaire à l'époque de The Velvet Underground (l'après Nico), Stereolab, Sonic Youth (pour les voix masculine/féminines) et Mission Of Burma.


 

 

 

Envy - Atheist's Cornea (Temporary Residence)

C'est une variation de post-hardcore aux élans plus progressifs que jamais que nous sert la formation nippone. On pense immanquablement à Mogwai, Mono, Deafheaven et Fauve pour l'approche vocale narrative.





 

 

Fis - Blue Quicksand Is Going Now (Loopy)

Une sorte d'électronica sombre, tendue et un peu noise et psychédélique. On pense à Blackest Ever Black, Andy Stott,  Shackleton et Oneohtrix Point Never.

Un tournant plus exotique que ces efforts précédents en y ajoutant plusieurs éléments moins synthétiques au'auparavant. Cette conception se veut une trame sonore qui accompagne le solstice d'été, divisée en deux actes de 20 minutes chacune, aux thématiques matinales et nocturnes.



 

 

 

Fp-Oner (Aka Fred P) – 5 (Mule Musiq)

Downtempo, jazzy, atmosphérique et deep-house se retrouvent entremêlés dans les production de cet artiste américain. Ses pièces instrumentales un peu lounge sont soigneusement ficelées, s'éloignent des paradigmes du genre en demeurant de bon goût.


 

 

 

Funkstörung (Monkeytown)

Ce duo allemand fabrique une sorte d’électronica à la fois glitch et ambiant. Une variation du type IDM qui évoque Vector Lovers, Gescom, Ochre et Mouse On Mars.
Membre du groupe Efterklang, cette compositrice entremêle le folk à la musique ambiante avec une touche classique contemporaine. On la compare à Marsen Jules, Olafur Arnalds, Nils Frahm et les projets de Keith Kenniff (Goldmund, Helios).
Ce duo produit une sorte de techno-minimaliste aux penchants dub et glitch. Leur musique ressemble à SHXCXCHCXSH, Emptyset, Donor et Prince Of Danmark.

Le beatmaker californien est de retour avec un enregistrement qui juxtapose des éléments issus du hip-hop instrumental avec un peu de jungle et de ce qui peut maintenant aisément être qualifié de trap. On le compare à Om Unit, Illum Sphere, Machinedrum et Egyptrixx.
L’artiste britannique revient avec un troisième album, toujours dans la sauce électropop, similaire à Goldfrapp, Ladyhawke, Dragonette et Oh Land.
De l'ambiant-exploratoire, extrêmement épuré, cousin du techno-minimaliste, c'est ce que propose Samuel van Dijk, l'homme derrière le pseudonyme. Ça ressemble à Celer, Evan Caminiti, Eleh et Noveller.






Petrels - Flailing Tomb (Denovali)

Projet d'un londonien qui fait une sorte d'électro expérimental non loin de ce que font Tim Hecker, AUN, Nadja et Fennesz.





Radio Elvis - Les Moissons (Le Label)

Une pop française stylisée dans les eaux de Robi, Granville et Feu! Chatterton.






Tapes - No Broken Hearts on This Factory Floor (Em Records)

Ce producteur londonien fait une sorte de house champs gauche aux tendances dub et ambiantes. On pense à The Bug, Black Chow et à l'incontournable Bill Laswell.
Les remaniements par d'autres artistes sont réunies sur cet album des pièces du duo autrichien qui comprend nul autre que Richard Dorfmeister. On retrouve sur cette parution, Falty DL, Mato et bien d'autres noms à découvrir. Avec sa facture dub, c'est un parfait compagnon à l'été à son meilleur !







White Poppy - Natural Phenomena (Not Not Fun)

Le projet de Crystal Dorval, originaire de Vancouver, qui fabrique une sorte de dreampop un peu lo-fi avec des airs de ressemblances avec les formations No Joy, Pure Bathing Culture, Snow in Mexico et Boardwalk.


 


PRESTATIONS À NE PAS MANQUER




Un événement prend fin et l'autre prend le relais, visiblement encore cette semaine, on retrouve aisément quoi se mettre sous la dent en matière de divertissements ! Pour aller de pair avec les chauds rayons du soleil, la programmation du Festival Nuits d'Afrique est de mise avec ses ambiances festives et ses sonorités qui annoncent les vacances. Cet outil est expressément conçu pour s'assurer de ne rien manquer et de nous simplifier la vie, puisqu'il suffit de cliquer sur les liens en bleu (les dates de spectacles) pour conduire là où il faut pour acheter les billets, alors bons spectacles !



Dimanche 5 juillet – Festival de Jazz

Hindi Zahra
@ Club Soda : 18h




Lundi 6 juillet

Monk Parker, Grand LarkForest Frontier
@ Casa Del Popolo : 21h




Mardi 7 juillet – Nuits d’Afrique

Zebda & Syncop
@ Métropolis : 20h30





Mercredi 8 juillet

Bertrand BelinJames Irwin
@ Casa Del Popolo : 20h




Jeudi 9 juillet - Nuits d'Afrique

H'Sao
@ Théâtre Fairmount : 21h30




Vendredi 10 juillet

Metz, USA Out Of Vietnam & Night Squirts
@ Piccolo Rialto : 21h




Samedi 11 juillet

Black Lips, Sonic AvenuesThe Letouts
@ Foufounes Électriques : 20h



Ce panorama musical et son éventail éclectique se conclu, mais avant de se donner rendez-vous la semaine prochaine, je vous invite à jeter un coup d’œil sur la page facebook et twitter afin de faire davantage de découvertes au quotidien avec la publications des Sons du Jour. En souhaitant une semaine exaltante de nouvelles sensations et de pur délices que seule la saison estivale peut offrir, profitons-en, c'est si vite passé !